Gribousine, sorcière de Malonne

D'aucuns vous diront que les sorcières n'existent que pour bercer l'imagination des enfants...
Pourtant, dans les années vingt.. .je veux parler de 1820 bien sûr..., il se passait à Malonne d'étranges choses... au Broctia...


Des vaches ensorcelées ne donnaient plus de lait, des gens paralysés étaient remis sur pied avec des aiguilles de bois plantées dans les montants de leur chaise,
d'autres tombaient malades pour n'avoir pas partagé un boudin....et même... les noisettes poussaient sur les aulnes...et le tabacdans le creux d'un tilleul...


Enfin... ! C'est ce que racontaient les vieux Malonnois du siècle passé...


Une femme ...bien sûr !... était à l'origine de ces Sortilèges, bons avec les gentils, mauvais avec les sans cœur.


Avait-elle les cheveux couverts de cendre grise ?
Avait-elle une robe maculée de boue à force de courir les bois ?
Avait-elle de drôles de " zines " dans la tête ?


On l'appelait en tout cas " la Gribousine ".

 


Elle habitait seule une petite maison isolée en bordure de la forêt, non loin du ruisseau dénommé Landoir, au chemin qui menait à l'époque d'Insepré à Wépion...
au lieu-dit : Broctia.


Les habitants qui se rendaient de Malonne à Wépion, pour éviter de rencontrer notre prétendue sorcière, préféraient faire le détour par la Voie des Forts
plutôt que de la croiser sur ce petit chemin (actuellement le chemin Gribousine), ce qui leur aurait pourtant épargné nombre de kilomètres.


D'autres anciens encore vous auraient dit qu'ils l'avaient vue ...à cheval sur son balai,...
pour aller chercher la " Jacqueline dô Sau " (sorcière de Sart- Saint - Laurent) et aller danser à Saint - Gérard, à la nuit des sorcières.


Ils vous auraient dit aussi que, étant tombée malade, elle aurait prié le curé de l'époque, l'abbé Marchand, de l'exorciser.
Ce qui fut fait pendant une nuit très longue et très tourmentée, avec l'aide du marguillier Gérard-Joseph Bacq.


Si les gens créent les légendes,... les légendes racontent les gens !
Et les sorcières reviennent parfois sur les lieux de leurs agissements...


Ainsi aujourd'hui, la dame aux cheveux blancs, à la robe couleur terre, revient ensorceler les habitants de Malonne...
OUI ! …Gribousine est bien vivante !!!


Et si Gribousine aujourd'hui ne vous emmène plus sur son " ramon ", elle vous mettra pour sûr des " zines " plein la tête...
Alors, , n'hésitez pas ! Et laissez-vous surprendre par la fraîcheur de ses sortilèges....


Mais cédons maintenant la parole à d'autres conteurs pour d'autres fables...


© Bernadette Hendrick - 2004